Nouveautés

Star Wars Légion : Clone Wars

Publié le : 06/11/2019 10:06:00
Catégories : Nouveautés




Une détonation sourde plaqua les soldats clones au sol jute avant que d'immenses gerbes de terre ne leur retombent dessus. Le capitaine Scarr jeta un œil à ses troupes. A vue de nez, plus de la moitié de ses hommes avait déjà disparu, tués lors de l'avance vers le bastion ennemi ou séparés du groupe dans la confusion.

- Capitaine, hurla un clone nommé Kick, on peut plus avancer ! Continuer sous un tel déluge serait de la folie !

Scarr rampa vers le bord de sa tranchée naturelle pour visualiser la situation. Le bombardement avait stoppé net l'avance de l'armée de la République. De nombreux blindés enflammés témoignaient de la violence du barrage d'artillerie subi par les clones. En face, les portes du bastion séparatiste s'étaient ouvertes, ouvrant la voie à plusieurs bataillons de droïdes. Leurs pas métalliques et réguliers faisaient trembler le sol. Au moins, ils étaient annonciateurs de la fin des tirs d'artillerie lourde.

- Les tas de ferrailles se préparent à contre-attaquer, beugla le capitaine Scarr ! On tient la position en attendant les renforts ! Dès qu'ils approcheront, jetez toutes vos grenades, n'y allez pas à l'économie ! Scam, avec ton DC-15, tu me descends leurs chefs d'unité. Quick, t'as pas perdu ton Z-6, j'espère ?

- Jamais, capitaine ! fit un clone plus loin en soulevant sa lourde mitrailleuse rotative.

- Parfait ! Toi et le Lieutenant Trap, placez vous derrière cette butte. Je veux un tir de suppression sur tout ce qui essaie de nous prendre par le flanc ! Allez les gars, accrochez-vous, les voilà !

Aussitôt, une pluie de lasers s'abattit sur eux, heurtant avec violence la terre qui servait de couvert aux clones.

- Feu à volonté !

Les clones se redressèrent comme un seul homme. Leurs tirs précis fauchèrent les premiers rangs de droïdes comme les blés. Un droïdeka approcha à toute allure mais une grenade chanceuse le fit exploser avant qu'il n'ait l'occasion de se déployer. Les droïdes continuaient de tomber en masse, mais leur nombre ne semblait pourtant pas décroître. Au contraire, la pression s'intensifiait sur le petit groupe de clones, si bien que les premiers rangs des droïdes séparatistes se retrouvèrent quasiment au contact. La situation dégénérait rapidement. Le capitaine Scarr regarda derrière lui. De nombreux droïdes avaient déjà dépassé leur position. Toute retraite allait être coupée.

- Quick ! lança le capitaine dans son Comlink, dégage nos arrières, sinon on est foutus !

Non loin, il aperçut au travers la fumée le clone qui se redressa de toute sa taille. Son Z-6 se mit à tourner frénétiquement alors que le torrent de lasers craché par son arme balayait les droïdes environnants. Un premier tir de laser l'atteignit à la jambe et le clone chancela. Rassemblant ses forces, il continua à dispenser un tir nourri. Un second tir puis un troisième claquèrent contre son armure plastoïde, et il s'effondra.

Scarr jura. Autour de lui, les quelques clones survivants étaient maintenant au corps à corps avec les droïdes. Ils étaient à courts de grenades, et leur seule voie de retraite était coupée. Le clone inspira profondément et se prépara à donner chèrement sa peau, quand un bruit qu'il aurait pu reconnaître entre mille se fit entendre au dessus lui.

« Dzeeeeew ».

Son cœur se gonfla. Le son d'un sabre laser qui s'allume.

Deux silhouettes jaillirent de la fumée et les trois traits lumineux dans leur main se mirent à danser un ballet mortel. Les droïdes tombaient comme des mouches, coupés en deux par des bottes infaillibles.

- Jedi, jedi ! énonçaient, grésillants, les droïdes qui tentaient en vain d'abattre les formes insaisissables.

Le premier Jedi portait une armure de la République et une barbe brune finement taillée. Ses gestes étaient calculés, ses mouvements, calmes et précis. Le général Kenobi. La seconde jedi était comme un tourbillon. Sautant, virevoltant, esquivant, feintant, chacune de ses cabrioles entrainait la destruction de plusieurs droïdes, sectionnés net par les deux sabres lasers verts crépitants de la jeune Padawan. Scarr la reconnut de vue car il l'avait déjà aperçue aux côtés du général Skywalker. Tano, si ses souvenirs étaient bons.

Il ne fallut pas plus de cinq minutes pour que l'endroit soit nettoyé de toute présence séparatiste. Derrière les jedi, de nouvelles escouades de clones reprenaient l'assaut. Les clones de la compagnie de Scarr se redressèrent, hagards. Le général Kenobi les salua depuis le bord de la tranchée !

- Bonjour capitaine ! lança le Jedi avec bonhommie, dites-moi, vous n'auriez pas vu Anakin ? Nous devions nous retrouver dans ce secteur mais il reste introuvable.

- Aucune idée, sir, fit Scarr, dont le cœur battait encore la chamade. Mais... huf... ce matin, les gars de la 41ème ont entendu une rumeur parlant d'un jedi fait prisonnier par l'ennemi...

Aux côtés d'Obi-Wan Kenobi, Ahsoka Tano ne put se retenir de soupirer.

- Et voilà, fit-elle en secouant la tête. Il s'est encore fait capturer.

- Et il va encore affirmer qu'il l'a fait exprès, répondit le général Kenobi en se caressant la barbe. Bon, j'imagine que nous devons tout de même aller le sauver. Merci capitaine, et bon vent, la journée va être longue !

Les deux jedi reprirent aussitôt leur route. Scarr s'adossa contre la terre meuble pour reprendre son souffle. A côté de lui, un droïde tournait en rond, privé d'une partie de sa tête.

-Roger-Rog...

Un tir de laser frappa le droïde qui s'effondra dans un fracas métallique. Scarr baissa son blaster et se redressa tant bien que mal. Il regarda ce qui restait de sa compagnie. Ils en avaient bavé, mais ils se tenaient prêts.

-On y va les gars, grogna Scarr, il va pas se prendre tout seul ce fichu bastion !





Il y a quelques mois, l'avenir s'annonçait incertain pour Star Wars : Légion, le jeu d'affrontement à figurines made in Fantasy Flight Games, distribué en France par Asmodée. Si le jeu connaissait un important succès outre-Atlantique, il faut dire qu'en France, malgré un bon départ doublé d'un socle de communauté solide et passionné, la mayonnaise ne semblait pas prendre en terme de ventes. La faute à des sorties disparates, à un mauvais suivi du jeu ou au fait de devoir monter et peindre les figurines, un exercice dans lequel les français sont moins facilement enclins à se lancer comparé à nos camarades anglophones ? Difficile à dire. Toujours est-il qu'Asmodée annonçait de façon plus ou moins officielle l'arrêt probable de la version française du jeu. Une bombe signifiant une petite mort du jeu dans l'hexagone, sachant qu'une grosse partie des joueurs n'exprimait pas l'envie de suivre le jeu en anglais.

L'incertitude et le délai autour de sorties pourtant déjà annoncées, comme Krennic et les Death Troopers, semblaient confirmer les intentions de FFG et Asmodée concernant la distribution française. Et puis, coup de tonnerre, avec l'annonce d'une nouvelle boîte de base (celle qui nous intéresse aujourd'hui), Clone Wars, reprenant une période de Star Wars chérie par de nombreux fans. Peu après suivait la confirmation d'une distribution de la boîte en France ! Depuis, les informations de sorties se sont multipliées, les deux vagues annoncées des mois auparavant sont arrivées en magasin, et malgré des unités sorties en V.O. sur lesquels nous n'avons aucune info (les Shore troopers, les Taun taun...), FFG France et Asmodée semblent donc bien décidés à reprendre la distribution française. Revirement de politique ou ultime test de vente autour d'une période phare chez les trentenaires/quarantenaires, le public cible ? Quoi qu'il en soit, la fameuse boîte de base Clone Wars est dans les bacs, en quasi rupture déjà, et montre des améliorations intéressantes.

Rappelons en deux mots en quoi consiste Star Wars : Légion, pour ceux qui découvriraient le jeu et n'auraient donc rien calculé aux deux précédents paragraphes. Légion est jeu se déroulant dans l'univers de Star Wars (sans déc), initialement calé sur la période de la première trilogie (avec un peu de Rogue One par dessus) et donc depuis peu, sur la période de la Guerre des clones.

Comme dans tout bon jeu d'affrontement, les joueurs composent préalablement leurs armées, chaque figurine, unité ou amélioration coûtant un certain nombre de points, avec des restrictions selon les types d'unités (pas plus de deux commandants par armée par exemple). Après le déploiement des armées sur le champ de bataille, chaque joueur joue une unité à son tour avant de passer la main, et ainsi de suite jusqu'à ce que toutes les unités soient jouées et qu'on passe au tour d'après. Des cartes de commandement permettent de choisir un certain nombres d'unités activables dès le début de tour, le reste des activations se faisant au hasard via des jetons à tirer qui correspondent aux différente types d'unités de l'armée. Le but du jeu dépend de la configuration choisie (prise d'objectifs, contrôle de zones, destruction d'unités, etc...) et les combats se font via de bons vieux lancers de dés d'attaque qu'on oppose à des dés de défense, sans oublier les habituelles mesures de portée et les déplacements effectués grâce à la présence de gabarits.

Le système, tactique, fluide et instinctif a fait ses preuves, et de ce côté-là, la boîte de Clone Wars n'apporte que peu de changements notables en terme de règles, si ce n'est concernant le gameplay des unités droïdes. Le changement le plus notable s'effectue pour moi au niveau des figurines.

A sa sortie, Légion a été vivement critiqué pour ses figurines. Visages imprécis (celui de Luke était limite lisse), pièces ne s'emboitant pas parfaitement, tout était loin d'être idéal pour une licence se voulant officieusement concurrente de l'ogre Warhammer 40.000. Depuis, de gros efforts ont été faits sur la précision et la dynamisme des figurines, celle de Boba Fett étant pour moi un tournant (elle déchire vraiment). Sur la nouvelle boîte de Clone Wars, un choix important a été fait sur les séparatistes, qui se retrouvent en grappe, et donc en plastique dur. Un choix que je salue vivement, car si le montage des figurines devient plus difficile, il devient aussi plus précis et laisse plus de place à d'éventuelles improvisations. On a le sentiment que FFG a compris que Star Wars : Légion, de par sa dimension figurinistique, est bien, malgré le poids de sa licence, un jeu de niche qui ne plaira pas aux gens qui ne prendront pas le temps de s'intéresser au hobby de la figurine. En ce sens, accepter la spécificité de ce hobby pour faire du contenu plus qualitatif, voilà une évolution que je ne peux qu'applaudir des deux mains. Il n'y a qu'à voir la sculpture parfaite d'Obi-Wan Kenobi dans la boite de base pour constater les progrès effectués.

L'avenir de Star Wars : Légion reste aujourd'hui toujours assez flou, et le sera tant qu'Asmodée n'aura pas clarifié ses intentions vis à vis du jeu. Une chose est sûre, le jeu plait toujours à sa communauté (de vrais grognards qui n'ont pas lâché le jeu, malgré les incertitudes), et la sortie d'une nouvelle boîte de base, en plus de refaire parler du jeu, apporte une brise de fraicheur en nous donnant enfin à jouer une période claire, en opposition avec toutes les sorties précédentes, où l'on était pas sûr de vouloir jouer sur Hoth, Endor, Scarif, dans l'espace...

Est-ce que cela suffira pour relancer une distribution française exsangue ? Seule l'avenir le dira, mais quoi qu'il en soit, je pars guilleret monter mes clones et donner à notre Obi-Wan préféré la peinture qu'il mérite !

May the force be with you !




Partager ce contenu

Laissez un commentaire

  • <p><span class="h6">Besoin d'aide ?</span><br /><span class="sub-text">Notre expertise à votre service</span></p>

    Besoin d'aide ?
    Notre expertise à votre service

  • <p><span class="h6">Des milliers de jeux</span><br /><span class="sub-text">Sélectionnés par nos soins</span></p>

    Des milliers de jeux
    Sélectionnés par nos soins

  • <p><span class="h6">La livraison est offerte</span><br /><span class="sub-text">À partir de 60 € d'achat</span></p>

    La livraison est offerte
    À partir de 60 € d'achat